Démarche RSE
Loraine KELLER
Loraine KELLER

Consultante GED et Modern WorkPlace

Les 3 piliers d'une gestion documentaire écoresponsable : comment inscrire une ged sharepoint / microsoft 365 dans votre démarche rse

Dématerialiser... et après ?

Le premier et sans doute le plus connu des arguments en faveur de la mise en place d’une GED, la dématérialisation est bien le point de départ d’une démarche RSE dans ce domaine. Que l’on adopte l’objectif « zéro papier » ou non, elle représente en effet un puissant levier de développement durable tant son impact est tangible : moins de papier bien sûr, mais aussi d’encre, de matériel d’impression et, ne l’oublions pas, d’espace physique de stockage !

 

Une fois ce premier pas franchi, il est important de garder en tête que le stockage numérique reste lui aussi extrêmement polluant… Il est donc primordial de s’assurer de mettre en place une GED écoresponsable, en appuyant sa conception sur les trois piliers suivants :

1- Faites la chasse aux doublons

On ne le répètera jamais assez, la première cause de surexploitation des espaces de stockage est bien la multiplication des doublons ! Manque de clarté du plan de classement, gestion des droits d’accès peu claire, absence de moteur de recherche fiable… les raisons sont nombreuses qui poussent les utilisateurs à recréer leur propre arborescence en dupliquant les contenus dont ils ont besoin au quotidien. 

 

Si le stockage Cloud, apporté par des services SaaS tels que Microsoft 365, rendent son coût pour l’entreprise plus diffus, il est important de garder en tête que son coût environnemental reste considérable ! Le premier pilier consiste donc à limiter celui-ci autant que possible, à la fois par une architecture claire et connue de tous de vos contenus dans SharePoint, et grâce à des mécanismes de recherche efficaces. Ceux-ci sécuriseront l’utilisateur dans sa capacité à accéder à l’information nécessaire, au moment voulu – et ce, y compris en contexte de télétravail ou de mobilité !

2- Gérez la fin du cycle de vie de vos documents

À l’autre bout de la chaîne, un autre phénomène contribue très largement à encombrer les espaces de stockage : il s’agit des documents obsolètes. Certains pourront être tout simplement supprimés à l’issue de leur utilité courante (DUA), allégeant d’autant votre impact. Tandis que d’autres devront être conservés pour des raisons réglementaires (DUL) ou patrimoniales. Pour ces derniers, un espace d’archivage spécifique sera un atout dans votre démarche écoresponsable, en conservant une version compressée du document, mais aussi dans un format garantissant sa pérennité. 

 

On le comprend aisément, une étude approfondie de votre typologie documentaire et des cycles de vie associés est essentielle pour être en mesure de déterminer les stratégies de conservation adéquates, et ainsi optimiser vos besoins en espaces de stockage. L’écosystème Microsoft365 vous permettra ensuite de les automatiser, et ce à travers l’ensemble de ses emplacements : SharePoint, Teams, OneDrive, mais aussi Outlook pour vos mails.

3- Réduisez drastiquement les échanges par mail

Restons sur les boîtes mails justement, car il s’agit bien d’un espace de stockage à part entière qui est trop souvent négligé. Pourtant, l’impact environnemental d’un mail n’a rien de négligeable ! Or, la mise en place d’une GED collaborative est la stratégie idéale pour permettre à vos utilisateurs de réduire leurs échanges par mail, en particulier en interne. Editer et commenter un document partagé, lancer un workflow d’approbation, partager un lien vers un emplacement dans la GED plutôt qu’une pièce jointe, disposer d’un espace de conversation associé à une bibliothèque d’équipe… autant de fonctionnalités que vous pourrez mettre en avant dans votre politique de gestion documentaire afin de réduire drastiquement les flux de messagerie.

 

Une fois ces bonnes pratiques acquises par tous, une gouvernance plus stricte pourra prendre le relais. En particulier, une purge régulière des boîtes mails permettra d’alléger grandement votre impact environnemental, tout en fournissant un bon indicateur de mesure de la performance de votre politique RSE.

Conclusion

On l’aura compris, l’expertise en gestion documentaire se trouve comme toujours au coeur d’un projet de GED efficace et pertinent – et les attentes en termes d’écoresponsabilité rendent ses apports d’autant plus prégnants ! Une politique documentaire pensée sur mesure pour répondre aux besoins opérationnels de votre organisation, combinée à la puissance de l’écosystème Microsoft 365, doit pouvoir répondre aux ambitions de votre démarche RSE et lui apporter de précieux indicateurs ROI.

 

Une dernière chose : pour une démarche cohérente de bout en bout, n’oubliez pas de choisir un partenaire ayant lui aussi une démarche écoresponsable pour vous accompagner ! N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez découvrir l’offre de Solutions pour SharePoint.

Partager:

Retour haut de page